Message anodin

Cher François Hollande

Je ne peux rien dire de mal sur vous car je n’ai pas assez d’argent pour payer un bon avocat. Je ne veux pas vous poser de questions à vous mais aux citoyens français qui payent votre salaire ( ceux qui me donnent mes derniers droits en tant qu’humain sans papiers, ceux qui se battent pour moi quand je fais face à l’injustice de votre gouvernement, ceux qui m’accordent des droits quand je suis traité comme un animal ou bien pire juste parce que je suis venu ici illégalement) : je tiens à vous dire que je n’aime pas faire des choses illégales, ce n’est pas mon hobby de le faire, mais j’y ai été forcé. Peut-être que l’intention des pays européens est d’interdite aux autres réfugiés de venir en Europe et je voudrais vous dire BRAVO, nous avons bien travaillé pour vous : nous avons dit à tout le monde qu’il était préférable de mourir chez eux plutôt que d’être humilié ici. Merci Monsieur le Président de la République de m’avoir montré le vrai visage de la France, qui retire même leurs droits à ses propres citoyens et tout cela sous le nom de l’ « état d’urgence »

Chère police

Vous savez que nous avons une belle amitié depuis Juin 2015 et je suis chanceux de ne pas vous avoir revu depuis ce jour, mais j’ai un petit message pour vous : vous n’êtes pas des dieux dans ce monde, vous respirez le même air que celui que nous respirons, vous buvez la même eau que celle que nous buvons, la différence entre nous c’est l’uniforme et le badge que vous portez. Cessez d’être les instruments des politiciens, essayez d’être des humains et de faire votre vrai travail : protéger et servir.

Chers politiciens

Je ne vous déteste pas mais il y a longtemps j’ai demandé à quelqu’un « comment je pourrais être un bon politicien ? » et il m’a répondu « tu dois juste être un bon menteur ». Arrêtez de manipuler les gens comme s’ils étaient des enfants, arrêtez de vous servir de moi comme d’un jouet, et arrêtez d’utiliser les frontières comme un robinet que vous fermez et ouvrez quand bon vous semble arrêtez , arrêtez , arrêtez , arrêtez .

Cher moi, Yousif Haliem

Je pense que tu as fait ta plus grosse erreur en t’opposant à ton gouvernement et en t’échappant de ton pays pour aller en Europe car ici tu fais face à la même peur. Tu dois admettre que tu n’as pas de chance parce que parmi toutes les évacuations des camps parisiens illégaux, parmi les centaines de migrants évacués, tu es monté dans le seul bus qui allait au centre de rétention et après ça tu as du vivre tes 7 derniers mois à attendre la décision de l’OFPRA sans aucune preuve de papier d’identité. Cher Yousif tout ça t’est arrivé car tu étais au mauvais endroit au mauvais moment. Pourquoi n’as tu pas réfléchi au fait que tu avais pris la mauvaise décision et que tu n’étais pas dans le bon endroit pour les Droits de l’Homme ?

J’ y suis , j’y reste , j’y ne partirai pas

Advertisements

1 Comment

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s